Au fil de l'aiguille...
Depuis la plus haute antiquité , la broderie a fait l'objet d'une activité intensive: Elle s'emploie comme ornement sur un tissu ou un canevas.
Elle s'exécute à l'aide d'une aiguille qui est en quelque sorte le prolongement aigu et ferme, du fil qu'il soit de laine, de lin, de coton, de soie d'or ou d'argent .BISpage3_blog_entry0_1
L'aiguille pique la trame du support tissé, se glisse se faufile pardessus, par dessous, formant des points qui recouvrent la surface des motifs pré-dessinés sur le support, faisant apparaître un décor légèrement en relief.
L'aiguille, inventée d'abord pour la couture, probablement au début du néolithique* pour la réunion des peaux et ensuite des étoffes, s'est vite chargée de les orner
Elle n'a tout d'abord été qu'une épine d'arbre ou une arrête de poisson, et s'est faite en bois, en os, en ivoire, avant de trouver sa forme définitive en métal, environ 2000 ans avant notre ère.L'aiguille est un des plus précieux instrument dont puisse disposer une main d'artiste !!!
Le besoin des distinctions sociales amena les hommes à orner leurs vêtements presque aussitôt qu'ils sont vêtus, la simplicité d'exécution de la broderie qui n'exige comme matériel qu'une aiguille et du fil, a répondu à cette recherche, chaque fois qu'on voulait attacher un caractère distinctif à un vêtement
Pasted Graphic 9
ou un objet destiné au culte religieux, c'est à la broderie qu'on demandait cette ornementation des temps modernes.
Il est possible d'affirmer que tous les techniques et tous les matériaux ont été utilisés depuis l'aube des temps modernes .
S'il ne nous reste rien des ouvrages des temps anciens, la bible est remplie de passages où les travaux de broderie sont énumérés et décrits dans leurs moindres détails. On voit par exemple que Moïse fit faire pour le Saint des Saints un voile en lin retord, brodé de figures de keroubs (chérubins) de couleur pourpre, violette et cramoisie, que Salomon fait broder pour le temple un voile à fond orné de chérubins pourpres et écarlate.Tissu01
Les Assyriens; sur les sculptures des monuments les plus primitifs, représentent des personnages dont les vêtements sont brodés d'ornements tels que le sont ceux du Roi Assournazirpal.
Le Egyptiens qui avaient très probablement précédé les Juifs dans la pratique de la broderie nous ont laissés quelques vénérables répliques que l'on peut voir dans nos musés. On distingue parfaitement des broderies sur les vêtements des personnages ornant les parois des sarcophages.

Les Grecs, les Babyloniens, les Perses, l'Inde, la Chine ...Tissu02
De tout temps et dans toutes les civilisations, l'art de la broderie s'est exercé au même titre que la poterie, la sculpture, l'architecture, la peinture ...
Dans cette exposition nous vous présentons des oeuvres de diverses provenances des XVè, XVIè XVIIè et XVIIIè siècles.
Elles sont dans la continuité de cet art dont l'origine se perd dans la nuit des temps...
Virginie David